Accueil

Plus loin que loin!

Onze jeunes pour une 11e année de coopération en République dominicaine

Date relative: 
Mercredi, mars 8, 2006 (Jour entier)

C'était soir de fête, le mardi 28 février dernier, dans la maison de l'organisme du Petit Peuple, située à Blainville, lors de la présentation des 11 jeunes stagiaires qui prendront part à l'aventure 2006 en République dominicaine. «Plus les années avancent, plus il y a de jeunes qui participent à l'aventure de coopération», a lancé Pierre Massie, organisateur des stages Tiers-Monde du Petit Peuple. Changement de localisation L'aventure a été initiée par des jeunes qui fréquentaient l'organisme il y a maintenant 10 ans. Les équipes précédentes séjournaient au Jardin des enfants de Los Brazos. À cet endroit se trouvait un orphelinat qui était administré par une Québécoise. Au fil des ans, les équipes ont ouvré à différents projets, dont la construction d'un centre culturel, d'un jardin et d'une petite chapelle. Or, cette année, une page se tourne et une nouvelle aventure attend le Petit Peuple. «Nous avons constaté que l'on avait maintenant moins besoin d'aide à l'orphelinat», de dire M. Massie, qui s'est envolé, au mois de janvier dernier, enfin de faire de la prospection pour un nouvel endroit en République dominicaine. Au menu de cette année, une nouvelle destination et un nouveau programme pour l'équipe de stagiaires qui séjourneront à Jamao al Norte, au Colegio Evangelico La Esparanza. Situé à une soixantaine de kilomètres de Puerto Plata, Jamao al Norte est un petit village en montagne où coule une rivière magnifique qui, selon l'organisateur, ne manquera pas de faire la joie de tous lors des chauds après-midi de jeux et d'animation des jeunes. Besoin d'articles scolaires Cette année, les jeunes du Petit Peuple seront accueillis par les intervenants de cette école primaire, où les besoins sont criants. Les jeunes stagiaires 2006 entreprendront une campagne en vue d'amasser des articles scolaires qu'ils pourront distribuer aux élèves les plus nécessiteux qu'accueille le Colegio. De plus, les aventuriers éliront domicile dans les locaux de l'école et la contribution financière des jeunes à leur hébergement servira à combler divers autres besoins de l'école (salaire des professeurs, matériaux etc). Unir nos différences Sous le thème Unir nos différences, les jeunes doivent, pour participer, avoir vécu les deux camps de simulation, participé aux services organisés pendant l'année et s'être impliqués dans la campagne de financement. En outre, ils devront avoir entrepris l'étude de l'espagnol puisque ce sera la seule langue d'usage au cours de ces deux semaines à la fin juillet. Notons que le stage est réservé aux membres les plus impliqués auprès des personnes dans le besoin. «Avant d'aller aider ailleurs, on va commencer à aider ici», de lancer M. Massie. Dans le mois à venir, les aventuriers devront s'activer au financement du projet afin de recueillir les fonds suffisants. Ainsi, les stagiaires invitent la population à venir, à chaque dimanche au déjeuner-famille, pour un coût minime de 5 $. De plus, le 18 mars, un quillethon sera organisé au Salon de quilles de Sainte-Thérèse. Pour les personnes intéressées à contribuer, elles peuvent s'adresser à Pierre Massie, au 433-5400, poste 5097, ou au Petit Peuple, au 971-2250.